Francofolies 5

Je vais pas vous mentir : c'est la première fois que je vais bouger ma carcasse aux Francofolies de La Réunion car je suis enfin emballé par leur programmation.

Les Victoires de la Musique ne représentent que l'avis d'un cortège de 600 professionnels et on peut reprocher cet esprit de “compétition” à l'opposé des valeurs de ce milieu artistique mais quand même : les Francos nous offrent deux sacrées soirées avec la venue, samedi soir, de Big Flo & Oli (vainqueurs dans la catégorie « Artiste masculin » et « Album de musiques urbaines ») et surtout le raout de vendredi soir qui fait saliver Bongou.

Déjà, Clara Luciani a remporté la catégorie « Révélation Scène ». Si cette décoration peut paraître hyper subjective et à la solde des majors, je vous rappelle qu'en 2018, c'est Gaël Faye qui avait été distingué dans cette catégorie et les spectateurs du Sakifo peuvent attester que cette récompense n'est pas galvaudée. Perso, je suis vraiment curieux de voir comment cette artiste va faire vivre son vivifiant album « Sainte-Victoire ». Pour l'avoir vue en 2014 au Palaxa dans le groupe « La Femme » avec une prestation collective loin d'être transcendante, je suis persuadé (je ne suis pas le seul) qu'elle va éclabousser Salahin de sa grâce.

Et là, tu te dis: « il est gentil ce suppôt de Bongou mais moi, je suis juste venu pour gagner mes deux places pour le concours ».

Tout doux l'ami, on y est presque. Bongou sera dans la place vendredi pour frissonner devant Jeanne Added, élue artiste féminine de l'année avec son album « Radiate » lui-même consacré « meilleur album rock ». Surtout j'ai encore en mémoire la prestation hypnotique de cette diva coldwave au Sakifo 2016 (meilleur concert de cette édition) avec une chorégraphie millimétrée et un showlight proche de la perfection. Si je suis encore prêt à me faire casser la bouche par cette bad girl, à marcher jusqu'à plus soif sur les pas de cette dominatrice me martelant son Back to summer Back, c'est que je viens de visionner en intégralité ce concert tout frais:

Certes, son dernier album m'a moins convaincu mais je peux affirmer que son live est toujours aussi classe et pêchu. J'espère que nous serons une armada pour célébrer cette messe électro-rock et que nous voyagerons tous ensemble avec dans nos cortex “des images de chevaux au ralenti ou de Patrick Swayze dans un film d'amour”

Manzi

Cet article comporte 1 commentaire

  1. GLE

    Stéréolux… J’espère que cette fois ce sera bon @Fanchon varenne please !

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.